top of page

Rhodiage

Plaquage au rhodium

Le placage au rhodium est un procédé régulièrement utilisé en joaillerie pour maintenir ou redonner l’aspect éclatant des bijoux en or blanc et en argent. Le placage est l‘action de recouvrir un objet d’une mince couche de métal et le rhodium est un métal noble de la famille du platine. Lorsqu’une fine couche de rhodium recouvre l’argent sterling – appelé aussi argent 925 – elle le protège d’une oxydation qui ternit le bijou. Lorsqu’appliqué, ce métal très blanc, rehausse la couleur de l’or blanc et le fait briller de tous ses feux. 

Qu’est-ce que l’or ou l’argent rhodié ?

Un bijou en or rhodié est un bijou en or sur lequel on a appliqué une fine couche de rhodium. Un bijou en or rhodié ou en argent rhodié est donc un bijou, en or ou argent, avec un plaquage de rhodium.

Le rhodium, c’est quoi ?

Découvert en 1803, le rhodium est un métal rare et noble, du groupe du platine. Une vingtaine de tonnes sont aujourd’hui produites chaque année. Extrêmement cher (plus cher que l’or), il est de couleur blanc argenté et surtout, très dur et inoxydable, à température ambiante. De plus, il ne se ternit pas dans le temps.

Si le rhodium est surtout utilisé dans l’industrie, notamment pour les catalyseurs automobiles, il est aussi présent en bijouterie.

Pourquoi plaquer l’or ou de l’argent de rhodium ?

Appliquer une fine couche de rhodium permet de donner un éclat plus blanc (à l’état naturel, l’or blanc est légèrement jaune) et plus brillant à l’alliage d’or blanc. Métal inaltérable, il permet aussi aux bijoux en argent de conserver leur couleur, tout en leur donnant, là aussi un éclat plus blanc et plus brillant que les bijoux en argent classiques. En effet, l’argent est par nature oxydable et, avec le temps, il se ternit. Le rhodiage permet donc d’avoir un bijou aussi éclatant dans le temps qu’au premier jour.

Toutefois, la couche de rhodium s’altère avec les frottements et les chocs. Si vous souhaitez conserver votre bijou tel que vous l’avez acheté, il faudra donc appliquer régulièrement une nouvelle couche de rhodium (qui s’accompagne toujours au préalable d’un polissage pour enlever en totalité l’ancienne couche de rhodiage). La durée de vie de cette couche dépend de son épaisseur et du soin apporté au bijou : 1 an, 2 ans … parfois un peu plus. 

Et le coût ?

Comme nous l’avons vu, le rhodium coûte plus cher que l’or. Toutefois, la couche appliquée sur les bijoux étant fine, le surcoût n’est pas astronomique. Il est difficile de donner un ordre de prix puisque cela dépend de la nature du bijou à rhodier. Le mieux est donc de se renseigner auprès de nous (et nous serons ravis de le faire 🙂 )

Bon a savoir

Titre de L'or

Une question de carats

Le prix des alliages d’or est défini en fonction du pourcentage d’or fin contenu dans l’alliage. 

Pour l'or le carat s'écrit K

  • l’or 18 K contient 75% d’or pur  = Or 750 ( la norme dans notre atelier)

  • L’or 14 K contient 58,5% d’or pur 

  • L’or 9 K contient 37,5% d’or pur 

Poids des pierres

Le carat est l'unité de mesure du poids des pierres précieuses

Un carat correspond à 0,20 gramme. Histoire d'Or vous donne le caratage des diamants ou des pierres précieuses à 2 voir 3 décimales prêt pour une information précise.

La valeur d'une pierre est exponentielle avec son poids. Plus une pierre est grosse, plus elle sera rare et plus elle aura de la valeur. Par exemple, un diamant de 1,5 carat est 3 fois plus gros qu'une pierre de 0,50 carat et peut voir son prix multiplié par 7

Le Diamant

Les diamants sont bien plus qu'une simple pierre précieuse, ce sont des symboles intemporels de luxe, de beauté et d'éternité. Leur brillance éblouissante et leur rareté en font des pièces uniques et inestimables. Imaginez le scintillement éclatant d'un diamant serti dans une bague ou un pendentif, capturant la lumière et attirant tous les regards. Posséder un diamant, c'est posséder un trésor insurpassable, un héritage à transmettre de génération en génération. Que ce soit pour célébrer un événement spécial ou simplement pour s'offrir un éclat de luxe, un diamant est un investissement intemporel qui s'apprécie non seulement en valeur, mais aussi en émotion. Laissez-vous envoûter par la rareté et la magnificence des diamants, et vivez l'expérience inoubliable de posséder une des merveilles les plus précieuses de la Terre.

Diamants formes.png

Formes et différentes tailles de diamants

Un peu d'histoire

LES ORIGINES

DU CARATAGE

Évaluer le poids des pierres précieuses en utilisant le carat remonte à l’Antiquité. Pour peser les gemmes, on se référait à la graine de la caroube, un petit fruit dont le poids équivaut à 200 mg, soit 0,2 g. C’est cette graine qui a donné son nom au carat des pierres précieuses. Cette mesure, dont l’abréviation s’écrit « ct », ne doit pas être confondue avec le carat (K) de l’or, qui ne correspond pas au poids, mais à la pureté d’un métal précieux.

COMMENT MESURER LES CARATS

D’UNE PIERRE PRÉCIEUSE ?

Le nombre de carats que possède une pierre précieuse est le premier élément que le joaillier prend en compte pour évaluer son prix. Pour le mesurer, il doit utiliser une balance spéciale en prenant plusieurs précautions. Cette balance ne peut en effet être précise que si elle est à l’abri de toute source de chaleur, de courants d’air ou de vibrations. Quant à la pierre, elle doit être la plus propre possible pour que le pesage soit correct. Le caratage des gemmes se fait en effet au centième près et n’est jamais arrondi.

QUELS SONT LES ÉLÉMENTS

QUI INFLUENCENT LE POIDS ?

Le poids d’une pierre précieuse varie en fonction de sa forme. Ainsi, un diamant rond de 2 mm pèse 0,03 carat, alors qu’un diamant carré faisant 2x2 mm pèse 0,05 carat. Il faut également savoir que cette corrélation entre la forme et le nombre de carats est différente d’une pierre à l’autre. Par exemple, un saphir rond d’un diamètre de 2 mm pèse 0,04 mm, alors qu’une émeraude de la même dimension ne possède que 0,03 carat. Cela s’explique par la différence d’attraction gravitationnelle de chaque pierre. Cela dit, peu importe la gemme que vous choisissez, sachez que plus elle sera de grandes dimensions, plus elle sera susceptible d’avoir un nombre de carats élevé et plus elle sera chère.

LE PRIX D’UN BIJOU DÉPEND-IL

DU NOMBRE DE CARATS ?

S’il est vrai que plus une pierre compte de carats, plus elle vaut cher, le nombre de carats n’est pas le seul critère à prendre en compte. La rareté de certaines couleurs, le travail du tailleur et la brillance qui en découle ainsi que la pureté de la pierre jouent un rôle dans la fixation du prix. Vous pouvez donc tout à fait trouver des bijoux en pierres précieuses à des sommes accessibles à toutes les bourses. Topaze, saphir, rubis, émeraude ou diamant, laissez-vous tenter par notre grande collection de bijoux !

La magie du diamant

Comment choisir un diamant ?

Pour évaluer la qualité et le prix d’un diamant, on se base sur le système dit des 4C, à savoir Color (couleur), Clarity (pureté), Carat (carat) et Cut (coupe/taille). Cette règle de classification est utilisée par les principaux instituts qui examinent et certifient les pierres précieuses. Nous vous aidons à mieux comprendre ces critères. Vous aurez ainsi toutes les clés pour choisir le diamant qui ornera la bague de fiançailles de vos rêves ou tout autre bijou d’exception.

La couleur de diamant

Dans l’univers de la joaillerie, le diamant le plus populaire est blanc et transparent. Les pierres les plus pures, dénuées de traces de jaune, sont les plus recherchées et les plus onéreuses. Pour noter la coloration du diamant, le système A, B, C a été remplacé par le laboratoire GIA (Gemological Institute of America) par une échelle allant de D à Z. Ainsi, les diamants classés :

  • De D à F sont totalement incolores (colorless)

  • De G à J sont quasi incolores (near colorless)

  • De K à M sont jaune pâle (faint yellow)

  • De N à R sont jaune très clair (very light yellow)

  • De S à Z sont jaune clair (light yellow)

 

Cette classification s’applique uniquement aux diamants blancs. Les diamants de couleur (fancy colored) sont étudiés selon un autre système de notation.

La pureté du diamant

Les diamants contiennent des inclusions, des impuretés souvent invisibles à l’œil nu, mais qui peuvent avoir un impact sur l’éclat des pierres. Ces inclusions sont étudiées à la loupe grossissante 10 fois. Leur nombre et leur position entrent dans l’estimation du degré de pureté (clarity) d’un diamant. Ainsi, la pierre est classée :

  • IF/FL (Internally Flawless/Flawless) quand elle ne présente aucun défaut interne ou de surface.

  • VVS1/VVS2 (Very Very Slightly Included) quand de légères inclusions sont très difficilement visibles à la loupe.

  • VS1/VS2 (Very Slightly Included) quand de petits défauts sont difficilement visibles à la loupe.

  • SI1SI2-SI3 (Slightly Included) quand la pierre est légèrement incluse et que ces défauts sont « facilement » visibles à la loupe.

  • I1I2-I3 (Included) quand une ou plusieurs grande(s) inclusion(s) sont visibles à l’œil nu.

 

Les chiffres 1, 2 et 3 servent à qualifier l’emplacement et le nombre des inclusions.

La qualité de taille du diamant, critère déterminant de sa brillance

Le diamant est une pierre qui possède un très haut indice de réfraction. C’est pourquoi il brille autant. L’éclat naturel de la pierre à l’état brut est toutefois optimisé par le travail de la taille. En fonction des proportions de la pierre et de ses plans de clivage, le lapidaire la taille pour en améliorer la brillance. Ce savoir-faire est lui aussi examiné de près afin de déterminer la qualité de la gemme. La taille (cut) est ainsi notée :

  • EX (excellent)

  • VG (very good)

  • G (good

  • F (fair)

  • P (poor)

 

La taille est le seul critère des 4C qui s’appuie sur l’analyse d’une intervention humaine. Il est possible de tailler un diamant pour qu’il adopte différentes formes, appelées tour à tour « princesse », « coussin », « poire », « émeraude »… La forme la plus populaire est la taille « brillant ». Mise au point au début du 20e siècle par Tolkovsky, elle se caractérise par une forme ronde et 58 facettes. La qualité de la taille et du polissage donne une grande partie de sa valeur au diamant, notamment parce que c’est ce travail qui lui permet de disperser la lumière de la façon la plus optimale.

Diamant qui devient bleu sous une lampe UV qu’en est-il de la fluorescence

On considère que 32 à 35 % des diamants blancs émettent une fluorescence bleue quand ils sont exposés à un éclairage UV. Cette lueur est le plus souvent bleue, mais elle peut aussi être verte, jaune ou orange. Elle aussi est analysée pour déterminer la qualité de la pierre. Pour le GIA, la fluorescence du diamant peut ainsi être :

  • Absente

  • Faible

  • Moyenne

  • Forte

  • Très forte

 

Toutefois, elle est soumise à interrogations. En effet, pour certains, la fluorescence du diamant est jugée négative. Mais pour d’autres, elle contribuerait à améliorer la transparence et la brillance du diamant. Dans tous les cas, cette fluorescence n’est visible que dans des conditions de lumière très particulières. Et elle n’affecte pas l’aspect visible de la pierre. La fluorescence du diamant peut en revanche avoir un impact sur son prix, selon qu’on la juge positivement ou négativement.

Que signifie diamant qualité HSI ?

La grande majorité des diamants utilisés en joaillerie sont analysés par des laboratoires tels que le GIA, le HRD ou l’IGI. Ces derniers établissent un certificat pour chaque gemme étudiée. Ainsi, les diamants sont évalués en fonction notamment de leur couleur et de leur pureté. Un diamant HSI est une pierre dont la couleur est notée H (blanche) et la pureté SI (petites inclusions visibles à la loupe grossissante 10 x), il s'agit du meilleur rapport qualité/prix du marché.

Quel diamant est le plus cher ?

Les diamants les plus chers sont ceux dont les 4C, entre autres, sont considérés comme parfaits. Actuellement, le record du diamant le plus cher du monde est détenu par le Pink Star. Cette gemme ovale de 59,6 carats offre un rose clair et intense, parfaitement pur et transparent. La pierre a été découverte en Afrique du Sud en 1999 et vendue aux enchères à Hong-kong en 2017 pour plus de 71 millions de dollars.

Mais le diamant le plus cher reste le Cullinan. Cette pierre de 3 106 carats (621,2 grammes) découverte elle aussi en Afrique du Sud a été divisée en plusieurs gemmes. Le Cullinan 1, 530 cts, appartient aux joyaux de la Couronne britannique et est évalué à 400 millions de dollars. Les 105 diamants issus de cette pierre exceptionnelle représenteraient au total une somme de 2 milliards de dollars.

bottom of page